Nos activités

A long termes nous souhaitons que la filière huile essentielle et extraits devienne une filière stratégique et que l'activité des exportateurs demeure pérenne 

Reboisement

Reboisement

Le groupement s'est engagé à reboiser en fonction de la consommation en bois de chauffe totale de chacun de ses membres

Développement de la filière

Développement de la filière

Le développement de la filière est axé sur différents thèmes : fiscalité et régulation, technologie, marché et accès aux terrains

Résolution des problèmes

Résolution des problèmes

Problèmes : allègement des procédures administratives, assainissement de la filière...

Le GEHEM intervient dans différents axes :

  • Facilitation des procédures administratives et Partenariat Public Privé 

Le groupement souhaite faciliter toutes les procédures administratives à n’importe quel niveau de la chaîne de valeur. Les délais d’obtention de certains documents pouvant durer des mois. Comment? Nous mettons en place des dialogues avec les premiers responsables au sein du ministère de tutelle afin de pouvoir trouver des solutions ensemble. Tout au long de ces recherches nous pouvons compter sur l’appui d’autres ministères très proactifs et d’organismes semi privés avec qui nous travaillons.

  • Accès aux nouvelles informations

L’accès aux nouvelles informations joue un rôle essentiel dans le développement des nos membres. D’où la mise en place d’un processus de veille informationnel au sein du groupement. (Tous nos membres ont le même niveau d’information).

  • Recherche de nouveaux marchés

Beaucoup de salons, foires et conférences internationaux sollicitant la participation de nos acteurs dans la filière se déroulent chaque année. Notre devoir est donc de les communiquer auprès de nos membres (rejoignant le processus de veille informationnel). Ces derniers permettront à nos membres l’accès à de nouveaux clients et joueront un rôle sur l’image de Madagascar en général au yeux des autres pays.

  • Reboisement

La filière huile essentielle jouit d’une image négative aux yeux des autres acteurs n’agissant pas dans la filière. Elle a un impact environnemental certes mais nos opérateurs en sont conscients. A Madagascar il y a une dégradation grandissante des forêts. Elle met à risque le développement durable du pays. D’où l’engagement des membres à reboiser 100 000 plants d’arbres à huile essentielle par an. Cet engagement augmentera en fonction du nombre de nos membres.

D’autre part nous souhaitons porter main forte dans la recherches de solutions adaptées, efficaces et durables afin d’arrêter le processus de déforestation à Madagascar. De continuer chacun dans nos localités à effectuer un reboisement correspondant à nos consommations. De continuer à sensibiliser nos petits producteurs à adopter une démarche « environnementale » dans leurs pratiques de production.

Tout cela afin de pouvoir apporter le développement durable grâce à la valorisation des ressources naturelle qui crée des millier d’emplois et augmente la source de devise pour une ARIARY forte permettant ainsi l’augmentation du PIB national.

La liste de nos actions demeure toujours non exhaustive. Nous pouvons intervenir dans n’importe quel problème qui touche la filière directement ou indirectement.

NEWSLETTER - INSCRIVEZ-VOUS

Recevez nos actualités